Jean Dupuy

Titre de l’œuvre :
Leo’s Clock

Date de l’œuvre :
1972

Technique :
bois, mouvement d’horloge, aiguilles, tirage photographique (dessin de Léonard de Vinci), miroir

Dimensions :
108 x 108 x 132 cm

Collection Géotec, achat 2009

Localisation actuelle : Entrepôt 9 (Quetigny)

Jean Dupuy, "Leo's clock", 1972 - bois, mouvement d’horloge, aiguilles, tirage photographique (dessin de Léonard de Vinci), miroir - Collection Géotec, achat 2009

Titre de l’œuvre :
Leo’s Clock (English)

Date de l’œuvre :
1985

Technique :
acrylique sur toile libre (anagramme)

Dimensions :
163 x 100 cm

Collection Géotec, achat 2009

Localisation actuelle : Entrepôt 9 (Quetigny)

Jean Dupuy, "Leo's clock (English)", 1985 - acrylique sur toile libre (anagramme) - Collection Géotec, achat 2009

Titre de l’œuvre :
Leo’s Clock (Français)

Date de l’œuvre :
1985

Technique :
acrylique sur toile libre (anagramme)

Dimensions :
120 x 89 cm

Collection Géotec, achat 2009

Localisation actuelle : Entrepôt 9 (Quetigny)

Jean Dupuy, "Leo's clock (Français)", 1985 - acrylique sur toile libre (anagramme) - Collection Géotec, achat 2009
↓ Découvrir

Artiste pluri-disciplinaire, Jean Dupuy (né en 1925 à Moulins) développe une œuvre singulière. Auteur de performances collectives et d’anagrammes complexes, récupérateur et créateur d’objets en tout genre, bricoleur ingénieux et cultivé, il est difficilement « classable » dans une catégorie de l’art. En 1967, après une activité de peintre gestuel, il arrête définitivement cette pratique et part s’installer à New-York où il restera jusqu’en 1980, date de son retour en France.

Pour Leo’s Clock, Jean Dupuy emprunte à Léonard de Vinci son étude sur les mécanismes à mouvement perpétuel, laquelle, comme tous les documents de cet artiste, est dessinée et annotée en écriture inversée. Poursuivant dans le procédé du génial italien, Dupuy a conçu une horloge dont le mécanisme, en toute « logique », fonctionne lui aussi à l’envers. Un miroir positionné perpendiculairement dans le couvercle permet de rétablir le sens de la lecture. Comme pour toutes les œuvres de Dupuy dès 1980, celle-ci est accompagnée d’une anagramme la décrivant, avec ici une version supplémentaire en anglais. Les deux langues donnent lieu à deux systèmes d’anagrammes, tous deux basés sur un choix de mots qui représentent des couleurs et de notes de musique judicieusement choisis pour résoudre les équations de lettres.

← Retour à la liste des artistes               ∗∗∗               ↑ Retour en haut de la page